Le Medef juge la loi de santé trop coûteuse

Publié le 17/03/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les patrons, qu’on n’avait pour l’instant pas encore entendus sur ce sujet, viennent d’émettre à leur tour d’assez virulentes critiques sur le projet de loi de santé de Marisol Touraine.

Alors que cette dernière présente mardi sa loi devant la commission des affaires sociales de l’assemblée, Pierre Gattaz (photo), président du Medef, a estimé, lors de sa conférence de presse mensuelle, que ce projet aurait pour conséquence "un système de santé plus coûteux, plus complexe et une probable destruction d’emplois". Le patron des patrons redoute en effet "une augmentation des dépenses publiques".

À l’instar du corps médical, il dénonce aussi la généralisation du tiers payant, mais pas tout à fait pour les mêmes raisons. A ses yeux, il s’agit d’une mesure "pas opportune car elle va coûter cher sans répondre à une nécessité". Il s’interroge par ailleurs sur la "stratégie nationale de santé" dans une situation ou le gouvernement manque "d’ambition et de réelle concertation".

Enfin, le patronat se montre solidaire de l’hospitalisation privée et de l’industrie pharmaceutique. Concernant la première, il dénonce "la stigmatisation des cliniques privées" "alors que leur offre est complémentaire de celle de l’hôpital", souligne Pierre Gattaz. S’agissant de la seconde, le Medef juge "prématurée" en l'absence d'"étude préalable" l'extension des actions de groupe.


Source : legeneraliste.fr