Le gouvernement veut renforcer la formation des médecins sur la santé sexuelle

Par
Publié le 12/04/2018
.

.
Crédit photo : ADAM GAULT/SPL/PHANIE

La sexualité est-elle assez évoquée en consultation de médecine générale ? Lors du Congrès de médecine générale (CMGF) la semaine passée, une session était organisée sur le sujet. « Le généraliste est pourtant un interlocuteur légitime dans l'abord de la sexualité », confirmait le généraliste et sexologue Dr Jérôme Le Bozec auteur d'une thèse sur le sujet. D'après son étude, 80% des patients sont prêts à aborder des questions de sexualité avec leur médecin de famille. Faut-il encore que le praticien ose briser la glace. 

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)