Contrat

Le dilemme des remplaçants  Abonné

Publié le 05/12/2014
Jacques Olivier Dauberton

Jacques Olivier Dauberton
Crédit photo : dr

« Les remplaçants se tâtent, c’est une période d’activité assez intense », note le Dr Jacques Rouiller (FMF), installé à Saint-Coulomb (Ille-et-Vilaine). La question des remplaçants est en effet souvent posée par les médecins lors des réunions de préparation à la grève. Sur le site Internet du Généraliste, on s’interroge. En effet, bien souvent les contrats sont signés dès l’été, comme le souligne le Dr Isabelle T : « Si on veut être tranquille, en famille, à Noël, on prend des vacances et un remplaçant... qui a prévu de travailler à Noël depuis 6 mois et qui n'y renoncera pas !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte