« Le dépistage pour tous, sans ordonnance, a été une faute majeure », selon le patron de l'Ordre  Abonné

Par
Publié le 28/09/2020
File d'attente

Inquiet de l'arrivée plus rapide que prévu de la seconde vague de l'épidémie de coronavirus en France et estimant que la France ne l'a pas suffisamment anticipée, le président du Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) s'est livré à une sévère critique de la gestion de la crise sanitaire dans un entretien au Journal du dimanche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte