Apnées du sommeil

L’appareillage du SAHOS désormais sous conditions  Abonné

Publié le 06/04/2018
Un accord entre patients, Assurance maladie et prestataires a été scellé dans un arrêté prévoyant une prise en charge soumise à prescription restreinte et télé-observance.
Apnée sommeil

Apnée sommeil
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Les modalités de prise en charge du syndrome d’apnées/hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) par dispositif de ventilation à pression positive continue (PPC) évoluent. Un arrêté paru au Journal officiel le 13 décembre dernier modifie la nomenclature de ce traitement de référence et le télésuivi de l’observance thérapeutique. Avec 650 000 patients déjà équipés (6 % des femmes et 12 % des hommes) – 900 000 d’ici la fin de l’année – ce sera la plus importante démarche de télésurveillance de patients chroniques en Europe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte