La Sécu plombée par le Covid-19, les libéraux de santé devront se serrer la ceinture en 2021

Par
Publié le 29/09/2020

Crédit photo : Capture d'écran

Ancien rapporteur général du budget de la Sécu, le ministre de la Santé Olivier Véran présentait ce mardi à Bercy son premier projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Une première particulièrement marquée par l’épidémie de coronavirus qui a fait plonger les comptes publics. Le déficit de la Sécurité sociale s'est ainsi creusé dramatiquement ces derniers mois pour atteindre, selon les prévisions, les 44,4 milliards d'euros en 2020. C'est un peu mieux que les 52 milliards redoutés en juin.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)