La mobilisation ne faiblit pas, selon la CSMF, pas de problème aux urgences, selon la ministre

Publié le 25/12/2014

"Nous n'assistons à aucun afflux de patients en direction des urgences (...) qui fonctionnent de façon normale", a affirmé Marisol Touraine mardi après-midi lors de son arrivée à l'hôpital Trousseau à Paris. "Il n'y a pas de difficultés particulières et en particulier, il n'y pas de report vers les urgences de patients qui auraient des difficultés pour trouver un médecin", a insisté la ministre de la Santé, qui, à la veille de Noël, effectuait une visite aveec le Premier ministre Manuel Valls dans cet hôpital pédiatrique de la capitale.

De leur côté, les responsables de la CSMF confirmaient jeudi un fort suivi du mouvement par les médecins. "La mobilisation n'a pas faibli; les gens qui travaillent aujourd'hui sont très majoritairement des gens qui ont été réquisitionnés" pour assurer la permanence des soins, a indiqué Jean-Paul Ortiz, le président de la CSMF. Pour sa part, Luc Duquesnel de l'Unof-CSMF a lui aussi assuré que "le mouvement est toujours aussi suivi".

Des constats qui contrastaient avec l’interprétation minimaliste de la ministre, la veille : "j'invite à regarder avec précaution les chiffres avancés du nombre de grévistes" pour deux raisons: "les médecins ne sont pas tenus de se déclarer et il y a des cabinets qui sont fermés de toute façon parce que c'est la période des fêtes".


Source : legeneraliste.fr