La grève administrative se poursuit alors que les discussions reprennent

Publié le 06/01/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

À en croire les syndicats, le mouvement de protestation des généralistes ne faiblit pas. Du côté de MG France, ce 6 janvier était une nouvelle journée de fermeture des cabinets. Selon le syndicat, de 50 à 100 % des cabinets de généralistes avaient gardé portes closes aujourd’hui. À l’UNOF, on se concentre sur la grève administrative, action émanant d’un appel unitaire des syndicats. « C’est massivement suivi », affirme Luc Duquesnel, le leader de l’UNOF. À travers cette action, spécialistes et généralistes montrent leur motivation qui, d’après lui, se décuple à mesure des déclarations de Marisol Touraine.

Interrogée ce matin sur la grogne des médecins, la Ministre de la Santé a de nouveau exclu tout recul sur la généralisation du tiers-payant, « socle » de la réforme de la Santé. « Évidemment qu’il sera maintenu », a insisté Marisol Touraine, réitérant la promesse d’un système « simple », « rapide et efficace ».

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a lui aussi affirmé, ce mardi matin, qu’il fallait « tout faire pour mettre en œuvre le tiers-payant », un « progrès » pour tous les patients. Il a toutefois reconnu que s’il s’agit d’ « un problème administratif, il faut qu’on trouve des éléments pour régler ce problème ». S’agissant des autres points litigieux du projet de loi, les discussions seraient en bonne voie. Marisol Touraine s’est en effet félicitée de « progrès considérables », indiquant que des « articles » de son texte allaient « être aménagés et réécrits », notamment « sur la manière dont on organise les relations entre les professionnels et les territoires ». Écartant, autrement dit, la crainte des médecins tenant à l’accroissement des pouvoirs des agences régionales de santé (ARS).

Les discussions ne sont pas closes pour autant. Après avoir rencontré Nicolas Sarkozy, les représentants de MG France devaient s’entretenir, en fin d’après-midi mardi, avec la Ministre. Deux personnalités politiques que la CSMF rencontrera à son tour, demain.


Source : legeneraliste.fr