La France devient le 56e État à bannir les violences éducatives ordinaires

Par
Publié le 03/07/2019
Violences éducatives

Violences éducatives
Crédit photo : Adobe Stock / dmitrypk

Le texte a été adopté à main levée à l’unanimité par un ultime vote au Sénat. Quarante ans après la Suède, la France est devenue mardi le 56e État à bannir les châtiments corporels. Dans le Code civil, à l’article lu à la mairie lors des mariages, il est désormais inscrit que « l’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques ». La France était « un des cinq derniers pays européens à ne pas avoir intégré dans son droit cette interdiction ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)