Et dans la vraie vie, ça se passe comment la prévention ?  Abonné

Publié le 18/12/2015
Tabac, alcool, alimentation et inactivité physique contribuent jusqu’à 70 % des différences sociales de mortalité. Autant de comportements qu’il est possible de modifier au travers de messages préventifs. Mais ces messages de « bonne santé » sont-ils dispensés de façon identique que l’on soit ouvrier, cadre ou sans ressources ? Les pratiques préventives au cabinet ont-elles tendance à réduire ou au contraire à augmenter les inégalités sociales dans les comportements de santé ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte