Syndicats

Entre boycott et méfiance  Abonné

Publié le 26/06/2015

Loin de voir le dispositif simple et en un clic annoncé par le Ministère, les syndicats retiennent davantage son lot de vérifications administratives. Autant de contraintes qui en amènent certains à le boycotter. « On arrivera à la fin du temps de consultation en ayant abordé seulement les problèmes administratifs », critique Luc Duquesnel, dont le syndicat appelle à la « désobéissance civile ». Pour le chef de file de l’UNOF, cette mise en œuvre du tiers payant « fera passer de 90 à 100 % les opposants » à la mesure.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte