Éditorial

Entracte  Abonné

Publié le 17/04/2015

Crédit photo : ©PHANIE

Et de deux ! Un an après avoir été l’artisan d’une réforme des retraites douloureuse pour les Français, Marisol Touraine a réussi mardi à faire voter sans difficulté une loi de santé qui ulcère les praticiens libéraux. Son projet de loi est, en effet, passé comme lettre à la poste à l’Assemblée et même s’il ne s’agit que d’une adoption en première lecture, le plus dur est fait désormais pour la ministre de la Santé qui, une fois encore, a bien mérité de la « Hollandie ». Le Sénat, bien sûr, va rechigner. C’est son rôle de chambre d’opposition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte