Dr Thierry Lardenois, président de la Carmf : « En 2020, le Covid a entraîné un surcroît de 200 décès de médecins »  Abonné

Par
Publié le 08/01/2021

Report de cotisations, indemnisations journalières dès le 1er jour, aide de 2 000 euros… En 2020, la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf) a mis en place plusieurs mesures exceptionnelles et mobilisé un milliard d’euros pour soutenir la profession, bousculée par le coronavirus. Dans un entretien au Généraliste, son président revient sur l’impact de la crise sanitaire, particulièrement meurtrière pour les médecins libéraux – si 63 praticiens sont déclarés morts des suites du Covid-19, on sait aussi que 200 décès de praticiens ont été enregistrés en plus en 2020 par rapport aux années précédentes. L’épidémie a par ailleurs entraîné la mise à l’arrêt temporaire ou prolongée d’un grand nombre de confrères. Le patron de la Carmf assume de n’avoir pas pioché dans les réserves pour financer les aides nécessaires, afin de ne pas spolier les retraités. Et redoute que la crise se prolonge durablement. « Nous ne pourrons pas ressortir tous les ans des montants d’aides comme celles versées cette année », prévient le généraliste mosellan.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Plusieurs dizaines de médecins libéraux sont décédés du Covid-19, dont environ la moitié de généralistes en activité. Rarement la profession a été aussi meurtrièrement frappée. Que vous inspire cette hécatombe ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte