Dix fois plus de pénuries de médicaments, l'ordonnance du Sénat

Publié le 02/10/2018
Boîte à pharmacie vide

Boîte à pharmacie vide
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Vaccins, anticancéreux, amoxicilline/acide clavulanique intraveineux, antiépileptique ou antiparkinsonien : les ruptures d’approvisionnement se suivent et s’accumulent. Au terme de 20 auditions et 70 avis recueillis par questionnaire auprès des parties prenantes (laboratoires, pharmaciens, instances de l’État comme l’ANSM ou l’INCA, associations de patients), trois mois seulement après avoir lancé une mission d’information pour détricoter les causes de ces pénuries récurrentes, les sénateurs ont dévoilé leur rapport ce matin.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)