Coronavirus

Dépister, c'est gagner ? Abonné

Publié le 11/09/2020
Dépister, c'est gagner ?


VOISIN/PHANIE

La stratégie ambitieuse de dépistage massif mise en place par le gouvernement lors du déconfinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus était-elle la bonne ? Après avoir autorisé, fin juillet, toute personne à solliciter un RT-PCR pris en charge à 100 % sans ordonnance, le ministère de la Santé a décidé de prioriser à nouveau l'accès aux tests. Car avec le fort rebond de l'épidémie, les laboratoires peinent à réaliser dans des délais convenables les tests en constante augmentation – plus d'un million par semaine. La question de la pertinence de la stratégie du dépistage systématique est désormais posée.

« Protéger, tester, isoler ». Le 28 avril dernier, Édouard Philippe, encore Premier ministre, dévoilait devant les députés le triptyque clé de la stratégie du gouvernement en vue du déconfinement, le 11 mai. Pour permettre aux Français placés sous cloche depuis la mi-mars de reprendre une « vie normale », le chef du gouvernement promettait alors la réalisation de 700 000 tests virologiques par semaine à partir de la sortie du confinement. Et annonçait son intention de s’appuyer sur les médecins généralistes pour le « travail d’identification et de test de…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte