Editorial

D-Day  Abonné

Publié le 13/11/2015

Non, les médecins libéraux ne sont pas prêts à signer un armistice avec le gouvernement ! Au contraire, ce vendredi 13 novembre devrait marquer une reprise des hostilités. Après une campagne fratricide qui les a vus s’étriper gaiement en bons gaulois, vos syndicats ont su se retrouver sur l’essentiel, le rejet de la loi de santé. Même si les uns sont pour son retrait quand les autres réclament des retouches, ils lancent, tous ensemble, une mobilisation unitaire comme on n’en avait pas vu depuis un an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte