Covid-19 : victime d'un « procès en incompétence », Buzyn estime avoir eu raison trop tôt  Abonné

Par
Publié le 23/09/2020

Crédit photo : Capture d'écran

Avant l’audition d’Olivier Véran jeudi matin, c’est sa prédécesseure Agnès Buzyn qui était auditionnée ce mercredi après-midi par la commission d’enquête du Sénat sur la gestion de la crise sanitaire. Bien décidée à se défendre « d’un procès en incompétence » telle qu’elle le « ressent », l’ancienne ministre de la Santé s’est évertuée à défendre pendant plusieurs heures son action dans la gestion de l’épidémie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte