Consultations sans RDV, numéro unique, visite revalorisée : la recette d'un député pour désengorger les urgences

Par
Publié le 22/05/2018
Agnès Buzyn et Thomas Mesnier

Agnès Buzyn et Thomas Mesnier
Crédit photo : Compte Twitter de Thomas Mesnier

Que faire pour répondre à la demande de soins non programmés et désengorger les services d'urgence ? Le jeune député LREM de Charente Thomas Mesnier a rendu aujourd’hui son rapport sur le sujet à Agnès Buzyn. Fruit de plusieurs mois d'auditions avec les représentants des médecins libéraux et hospitaliers, des ARS, l'Ordre et autres acteurs de santé, ce document de près de 80 pages comporte 19 recommandations. Ces pistes devraient servir de base à un nouveau cadre réglementaire pour une mise en œuvre dès 2020.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)