Cinq semaines pour mettre 300 participants d’accord…  Abonné

Par
Publié le 11/06/2020

Les précédentes réformes ayant échoué à réorganiser efficacement le système de santé, le défi du Ségur de la santé s’annonce immense. D’autant que le gouvernement souhaite que les quelque 300 participants (syndicats, élus, acteurs institutionnels, Assurance maladie, ARS…) parviennent à s’entendre en un temps record. Lancé fin mai, le Ségur doit en effet se concrétiser à la mi-juillet avec la signature par Olivier Véran d’« accords de la Santé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte