éditorial

Changement ?  Abonné

Publié le 22/04/2016
jean

jean

Les promesses des politiques, c’est bien connu, n’engagent que ceux qui les écoutent. Pour y avoir sans doute trop prêté l’oreille en 1995, les médecins s’en sont à l’époque mordu les doigts. Ils avaient cru le candidat Chirac récusant tout plafonnement des dépenses de santé. Et on devait leur servir la soupe à la grimace du plan Juppé… Quinze ans plus tôt, François Mitterrand annonçait à ses partisans avec le même aplomb la suppression de l’Ordre et la multiplication des centres de santé intégrés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte