Bachelot tacle la réforme Touraine et défend sa gestion de la grippe H1N1

Publié le 04/05/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

"Si c’était à refaire le referiez-vous ? Sans hésiter, oui !" Six ans après l’arrivée de la grippe H1N1, Roselyne Bachelot persiste et signe. Dans son dernier livre "La petite fille de la Vè ", l’ancienne ministre de la Santé consacre quand même presque un chapitre à cette affaire, signe que cette polémique ne l’a pas quittée et que le sujet "suscite chez moi une véritable rage inapaisée devant l’injustice incroyable du procès qui m’a été fait et qui perdure."

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)