Après la grogne des médecins du travail, les généralistes ne réaliseront pas les visites d’embauche des apprentis

Par
Publié le 29/06/2018
Médecine du travail

Médecine du travail
Crédit photo : GARO/PHANIE

L’incendie menaçait de se propager, il a vite été éteint. Lors de l'examen du projet de loi « Avenir Professionnel » en commission des affaires sociales, des députés Les Républicains ont introduit un amendement qui a mis le feu aux poudres. Ils proposaient de confier aux médecins généralistes les visites médicales d’embauche des apprentis, quand aucun professionnel de la médecine du travail n’est disponible dans un délai de deux mois. 

Pas la compétence et pas plus le temps

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)