Agnès Buzyn veut que 70% de la chirurgie soit réalisée en ambulatoire d'ici à 2022

Publié le 05/10/2017
.

.
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Sur le virage ambulatoire, Agnès Buzyn se montre volontaire. 70 % des actes de chirurgie devront être réalisés en ambulatoire d'ici cinq ans, contre la moitié aujourd'hui, a souhaité jeudi la ministre de la Santé en ouvrant les entretiens de Bichat à Paris. "D'ici 2022, je souhaite porter la médecine ambulatoire à 55 % et la chirurgie ambulatoire à 70 %", contre 43 % et 54 % aujourd'hui, a déclaré Mme Buzyn au premier jour de ce rendez-vous annuel consacré à la formation continue des médecins, dont l'ambulatoire est le fil rouge de sa 70e édition.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)