3 questions au Pr Patrick Hassenteufel*

« Par rapport à 2002, les enjeux sont plus larges »  Abonné

Publié le 07/11/2014

Les motifs de contestation invoqués actuellement par les médecins généralistes vous étonnent-ils ?

Patrick Hassenteufel. Ils ne m’apparaissent pas très surprenants. D’autant plus que certains des motifs renvoient à des contestations antérieures. Comme, par exemple, la question du tarif de la consultation et du renforcement du rôle des ARS, déjà contestées en 2009 (HPST) avec la notion du « ?service territorial de santé publique ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte