L’avis du Dr Alain Viau*

« Nous n’avons pas été habitués à interroger nos patients sur leurs expositions professionnelles »  Abonné

Publié le 11/04/2014

« Je m’intéresse aux maladies professionnelles depuis mon installation en 1984 à La Ciotat où étaient implantés les chantiers navals. Nombreux sont mes patients qui ont été exposés à l’amiante. J’ai réalisé alors les difficultés rencontrées par les généralistes pour prendre en charge ces pathologies, du fait de la lourdeur administrative même si, aujourd’hui, cela n’a plus rien à voir avec le parcours du combattant des années 1990. Notre force, en tant que médecin de famille, est d’être capable de repérer les maladies en lien avec le travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte