Courrier des lecteurs

Malades grippés, généralistes pestiférés ?  Abonné

Publié le 25/02/2015

Depuis près d’une semaine, nos chers médias nous informent d’une catastrophe sanitaire qui sévit dans notre pays : la grippe. Notre ministre consciente des enjeux importants de santé publique secondaire à cette épidémie exceptionnelle, a décidé (suite à des infos collectées au sein des services d’urgences) d’appliquer le plan ORSAN. Désormais, les hôpitaux devront durant cette période prendre en charge en priorité les patients grippés ; les opérations non urgentes étant différées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte