Médecins, Sécu, mutuelles, investisseurs privés…

Maisons de santé, qui paie ?  Abonné

Publié le 03/02/2017
Les généralistes sont de plus en plus nombreux à opter pour l’exercice collectif en maison de santé pluridisciplinaire. Mais ces projets coûtent cher et certains praticiens rechignent désormais à devenir propriétaire de leur outil de travail. Comment sont financées ces structures qui font de l’œil aux jeunes praticiens ? Qui en assume les charges immobilières et les frais de gestion ? Deviendront-elles demain un terrain d’investissement pour des partenaires privés ? Tentative de réponse…
Ouverture

Ouverture
Crédit photo : GARO/PHANIE

Aujourd’hui, 15 % des professionnels de santé exercent en maison de santé pluridisciplinaire. Ce chiffre devrait progresser, tant les jeunes générations de médecins, à l’inverse de leurs aînés, aspirent à un exercice libéral collectif. Mais s’installer en MSP impose le respect d’un strict cahier des charges qui s’accompagne d’une réflexion approfondie à l’égard du projet de santé et de dépenses incontournables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte