Courrier des lecteurs

L’humiliation programmée comme méthode pédagogique  Abonné

Publié le 20/11/2015

Tous les jours des gens bien intentionnés, compétents et autorisés, donc relais vers les pouvoirs politiques, démontrent aux médecins généralistes qu'ils sont des incapables dangereux. J’en veux pour preuve deux exemples tirés de ma vie professionnelle, parmi de nombreux, que je vais relater ici. C’était il y a 10 ou 15 ans, déjà. Il est vrai, un jour, un médecin conseil me faisait remarquer que puisqu’il avait fait des études plus longues que moi pour arriver à son poste, il était plus compétent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte