Aude Mainguy, présidente de ReAGJIR

Les remplaçants veulent changer les règles du jeu  Abonné

Publié le 15/03/2013
Jamais deux sans trois ! Les remplaçants de ReAGJIR tiendront leurs 3es Rencontres Nationales les 22 et 23 mars à Clermont-Ferrand. signe que ce mouvement récent s’installe dans le paysage syndical... Et compte bien le rester, comme le montre cet entretien avec Aude Mainguy, sa présidente, qui réclame une place dans les négociations conventionnelles et suggère un statut salarié pour les jeunes dans les déserts médicaux.
Le Généraliste. Quels thèmes allez-vous aborder au cours de ces troisièmes rencontres ?

Aude Mainguy. On commencera vendredi 22 par des thèmes d’actualité, abordés sous forme de « flashs infos ». Suivront trois ateliers en simultané. Le premier concernera l’exercice de la médecine générale, le deuxième sera l’occasion de revenir sur nos quinze structures régionales, enfin, la filière universitaire de médecine générale sera au centre du troisième atelier. Depuis l’année dernière, en effet, notre syndicat représente également les chefs de clinique de médecine générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte