Lombalgie (2)

Les facteurs de risque de chronicisation  Abonné

Publié le 11/04/2014

› Individuels : âge élevé, antécédents personnels de lombalgie, sévérité de l’incapacité, durée de la lombalgie, sexe féminin, arrêt maladie, autre douleur musculo-squelettique, intensité de la douleur.

› Psychiques : moral altéré, anxiété, dépression, statut social non satisfaisant, capacité « à faire avec », croyances et peur sur la douleur lombaire.

› Professionnels : tâches physiques, insatisfaction, peu de reconnaissance, inadéquation du salaire, absence de soutien hiérarchique, faible soutien social, stress…


Source : Le Généraliste: 2679