« Le travail, pas responsable du burn-out » : un député généraliste provoque un tollé à l’Assemblée

Par
Publié le 02/02/2018
Julien Borowczyk

Julien Borowczyk

Hier à l’Assemblée nationale, il était question de burn-out. L’hémicycle examinait la proposition de loi de la France Insoumise, portée par François Ruffin, visant à faire reconnaître comme maladies professionnelles des pathologies psychiques liées au burn-out. Mais le débat a tourné court. Une motion préalable de rejet adoptée par 86 voix contre 34 a mis fin aux discussions, les articles et les amendements n’ont donc pas été débattus.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)