Étude

Le stress, adjuvant de la réaction immunitaire  Abonné

Publié le 11/04/2014

Patients et médecins ont depuis longtemps constaté que le stress aggravait l’eczéma de contact. Les travaux réalisés par l’équipe du Pr Jean-François Nicolas (Lyon) confirment cette impression clinique en montrant que le stress augmente la présentation des antigènes ainsi que le recrutement des lymphocytes. Une étude expérimentale menée chez la souris révèle que le stress génère un déséquilibre entre les CD4+, régulateurs et anti-inflammatoires, et les CD8+, cytotoxiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte