Le SML entre hyperactivité et quête d’identité  Abonné

Publié le 11/09/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les bonnes cartes…

Il n’a pas fallu beaucoup de temps à Éric Henry pour imprimer sa marque de fabrique au SML. Foin des atermoiements de son prédécesseur, le généraliste a positionné son syndicat en première ligne dans l’opposition à la loi de santé. Créant le Mouvement pour la santé de tous, rassemblement d’une quarantaine de syndicats, Éric Henry (photo) et ses troupes sont de toutes les manifestations. Quitte à ce que ces militants reconnaissables à leurs casquettes bleues et mégaphone dérangent. « ça perturbe mais les gens sont impressionnés », croit savoir Éric Henry.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte