Édito

Le droit de savoir

Publié le 16/10/2020

Depuis quelques mois, les médecins ne manquent pas de travail. Les journalistes non plus. La crise du Covid-19 ne s’est pas seulement invitée dans les hôpitaux et les cabinets de ville ; elle a monopolisé les JT, saturé les chaînes d’info en continu et les matinales des radios. Pas un jour sans une actualité sur le taux d’occupation des services de réanimation, les modalités du dépistage, l’espoir porté par l’essai d’un vaccin, ou les études sur les caractéristiques de la maladie. Depuis près de neuf mois, la presse tente de décrypter au mieux cet événement. Médecins et experts occupent largement la scène médiatique, parfois pour dire tout et son contraire. Et vous avez dû faire le tri, comme vos concitoyens, pour digérer cette infobésité.

Depuis le début de cette crise, loin des débats bruyants et des polémiques sur les plateaux, Le Généraliste s’emploie à vous apporter les informations pratiques et médicales essentielles à votre exercice en lien avec le Covid-19, mais pas seulement. Éviter de faire le buzz uniquement pour faire son biz, citer les sources autorisées, poser les bonnes questions dans le but d’ouvrir le débat… C’est un travail exigeant, pour un lectorat qui l’est tout autant.

Et à ce titre, il est hautement symbolique que la direction du Groupe profession santé, auquel appartient Le Généraliste, ait signé la charte éthique élaborée par la Société des journalistes pour garantir l’indépendance éditoriale de notre titre mais aussi celle de nos confrères du Quotidien du médecin, du Quotidien du pharmacien, de Décision santé et d’Infirmiers.com. Car si votre journal est en partie financé par la publicité, « sa ligne éditoriale ne saurait être infléchie par d’autres intérêts que celui d’informer le lecteur », rappelle le texte.

En cette période difficile, qui a de lourdes répercussions économiques sur la presse, il est essentiel de garder ces valeurs comme boussole. Et fondamental de compter sur un lectorat fidèle et engagé qui soutient notre démarche. Alors, si ce n’est déjà fait, engagez-vous à nos côtés en vous abonnant.

Christophe Gattuso, directeur de la rédaction

Source : Le Généraliste