Gardes

La PDS à l’heure... des économies ! Abonné

Publié le 01/02/2013

La réorganisation de la permanence des soins par les ARS est en voie d’achèvement. Quatre ans après la loi HPST qui les a chargées de ce chantier, la quasi-totalité des Agences ont rendu leur copie sur les cahiers des charges. Avec une constante : des budgets souvent réduits qui les obligent à faire des économies. Si dans certains départements la greffe semble avoir pris, vos représentants restent… sur leurs gardes !

Certes, tout n’est pas encore réglé comme une horloge suisse. Mais, quatre ans après la réforme Bachelot, la reprise en main de la PDS par les ARS est désormais effective. La plupart d’entre elles ont, en effet, « rendu leur copie », selon Philippe Boutin, président de la Conférence nationale des présidents d’URPS, qui précise néanmoins que certaines zones ne sont pas encore « stabilisées ». En outre, dans un contexte de restriction budgétaire, les Agences sont contraintes de « faire des économies », confirme le Dr Boutin. De fait, Le Médecin de France, journal de la CSMF évalue cette semaine…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte