Courrier des lecteurs

La médecine libérale est-elle déjà morte ?  Abonné

Publié le 22/01/2016

Pourquoi considérer comme inadmissible, intolérable, l’augmentation de la cotisation du Conseil de l’Ordre, et ne pas considérer comme inadmissible, intolérable, l’augmentation de l’essence, des timbres-poste, d’EDF, du gaz, etc. ! Prendre comme alibi la non-revalorisation de la consultation est indécent, puisque celle-ci dépend uniquement des syndicats et que nous, médecins libéraux, nous en sommes tous responsables étant incapables de nous unifier pour défendre nos valeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte