La CSMF réclame la qualification généraliste pour les MEP

Publié le 20/02/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Après le SML il y a un mois, le président de la CSMF, Michel Chassang, défend à son tour les 23 000 MEP qui sont selon lui dans «un no man’s land» au plan de la reconnaisance de leur qualification. Le syndicat de Michel Chassang dénonce l’influence des «ayatollahs» de la médecine générale qui siègent au sein des commissions de qualification de l’Ordre. Depuis la création en 2007 de la spécialité de médecine générale, la CSMF affirme que moins de 43% des médecins généralistes en exercice sont ainsi qualifiés. Le patron de la Conf’ qualifie les critères retenus - comme le fait d’être médecin traitant, de satisfaire aux obligations de la PDS, etc - «d’absurde» et parle même «d’exigence disproportionnée» qui «n’existe pas pour les spécialistes». Pour Michel Chassang, en plus d’écarter d’emblée les MEP, «les quelques oligarques de l’Université» évincent également les médecins coordonnateurs en Ehpad qui ne sont pas médecin traitant. La CSMF demande donc que «tous les généralistes puissent obtenir leur qualification de spécialiste sans tracasserie administrative».



Source : legeneraliste.fr