A Strasbourg, hommage à l’infirmière assassinée

Publié le 20/08/2014

Quelque 150 personnes ont participé mercredi à une marche blanche à Strasbourg en hommage à une infirmière libérale tuée par un patient fin juillet. Le cortège, composé principalement d'infirmières en blouses blanches et portant des fleurs blanches, a défilé silencieusement derrière une banderole où était écrit "En mémoire de Mireille, infirmière libérale, assassinée", à côté d'une photographie de la victime.

L'infirmière de 63 ans avait été tuée le 20 juillet par un patient septuagénaire, de deux coups de fusil, alors qu'elle effectuait sa tournée matinale dans une résidence sociale. Le tireur aurait agi par dépit amoureux, ses avances ayant été repoussées par l'infirmière, selon les premiers éléments de l'enquête.

"Notre marche n'est pas une action revendicative, c'est une démarche de solidarité de la profession et de soutien pour la famille", a expliqué à l’AFP Marie-Hélène Gerber, présidente de l'Ordre départemental des infirmiers du Bas-Rhin, devant la résidence où a eu lieu le meurtre. "Il faut qu'il y ait une réflexion collective, nous devons pouvoir travailler sereinement sur le terrain", a-t-elle ajouté, estimant que les infirmières étaient trop souvent victimes d'agressions, verbales ou physiques. Participaient également à cette marche blanche, des membres de la famille de la victime et le président de la communauté urbaine de Strasbourg Robert Hermann (PS).


Source : legeneraliste.fr