Soupçonnée de 13 empoisonnements en Ehpad, une aide-soignante devant les Assises de Savoie

Publié le 08/05/2017
.

.
Crédit photo : TEK IMAGE/SPL/PHANIE

Elle comparaît pour crime d'empoisonnement sur personnes particulièrement vulnérables et risque la réclusion à perpétuité. Une aide-soignante comparaît à partir de mardi devant les assises de Savoie pour avoir empoisonné, avec des mélanges de médicaments, 13 pensionnaires d'une maison de retraite près de Chambéry, dont 10 mortellement. Ludivine Chambet, détenue depuis sa mise en examen fin 2013, aura 34 ans au lendemain de l'ouverture de son procès, prévu pour durer 12 jours.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)