Courrier des lecteurs

Sécurité : moins de paroles et plus d'actes !

Publié le 29/05/2017

Un collègue qui exerce à Dunkerque a été molesté par des jeunes débuts mai. Il a dû être hospitalisé du fait d’une fracture du plateau tibial. Bien entendu, notre confrère a alerté les services publics, l’ordre… Et les jeunes ont été appréhendés, mais ont été très vite relâchés. Non content d’avoir frappé un généraliste, ils n’ont pas hésité à revenir pour perturber son activité professionnelle.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)