Prison pour la pharmacienne qui falsifait les ordonnances et jouait sur le tiers payant pour surfacturer la Sécu

Publié le 02/07/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les faits sont "gravissimes", a jugé le tribunal de Strasbourg. Une pharmacienne de 33 ans a été condamnée jeudi à 18 mois d'emprisonnement, dont douze avec sursis, pour des surfacturations à grande échelle dans l'officine qu'elle gérait près de la capitale alsacienne, dépassant 560.000 euros de préjudice selon l'assurance maladie. Le tribunal correctionnel de Strasbourg a également ordonné la confiscation des avoirs bancaires saisis de la jeune femme et lui a interdit de gérer une pharmacie pendant cinq ans.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)