Editorial

L'ombre du prétoire  Abonné

Par
Jean Paillard -
Publié le 27/11/2015
jean

jean
Crédit photo : Phanie

Pour les généralistes, il y a à boire et à manger dans ce bilan annuel de la responsabilité civile professionnelle que livre le « Sou Médical ». La bonne nouvelle, c’est que le taux de sinistralité se maintient autour de 1 % seulement, à des années-lumière toujours, de spécialités exposées comme l’anesthésie, l’obstétrique ou la chirurgie. Concernant la profession, cet indicateur - qui mesure le pourcentage de sociétaires mis en cause - est même en légère baisse depuis deux ans. À l’évidence, voilà un bon baromètre de la qualité des relations médecin-patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte