Courrier des lecteurs

Les généralistes, victimes faciles...  Abonné

Publié le 04/04/2014

La violence se banalise de plus en plus et il est facile de comprendre une telle généralisation dans un cabinet de médecin généraliste. Outre les remarques et propos désobligeants des patients, nous sommes aussi des victimes faciles pour les organismes sociaux qui, avec beaucoup de perversion, arrivent à nous menacer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte