Le témoignage de l'urgentiste remet en cause la thèse du suicide de l'ex-ministre Robert Boulin

Publié le 08/06/2016
Etang Rompu dans les Yvelines

Etang Rompu dans les Yvelines
Crédit photo : Wiki9756

La thèse du suicide de Robert Boulin en 1979 semble tenir de moins en moins la route. La juge en charge du dossier sur la mort de l'ex-ministre gaulliste de Valéry Giscard d'Estaing a entendu deux témoins, qui remettent l'un et l'autre en cause la thèse du suicide. Le corps de cette personnalité politique, à l'époque ministre du travail dans le gouvernement Barre, avait été retrouvé le 30 septembre au matin, dans 50 cm d'eau dans l'étang du Rompu à Saint-Léger-en-Yvelines (Yvelines).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)