L'assassinat de l'ex-ministre de la Santé néerlandaise oeuvre d'un ultra anti-euthanasie ?

Publié le 04/02/2016
.

.
Crédit photo : Sebastiaan ter Burg

"Une mission divine"... Selon la télévision publique néerlandaise NOS, tel serait le mobile invoqué par l'assassin présumé de l'ex-ministre néerlandaise de la Santé, lors d'une audience à huis-clos en amont de son procès. Selon les médias néerlandais, Bart van U. aurait en effet avoué jeudi avoir tuée début 2014, le Dr Els Borst pour son rôle dans l'adoption de la première loi sur l'euthanasie au monde, entrée en vigueur aux Pays-Bas en 2002.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)