Greffe d'un rein affecté d'une tumeur: le CHU de Nantes condamné

Publié le 17/03/2016
chu nantes

chu nantes
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le CHU de Nantes vient d’être condamné à indemniser 87 700 euros le mari d’une femme décédée après la transplantation d’un rein affecté d’une tumeur cancéreuse. Âgée de 42 ans, la receveuse, atteinte d’une maladie rénale depuis l’enfance, bénéficie d’une transplantation en juin 2008. Cette troisième opération ne pose aucune difficulté pendant huit mois. Mais les fonctions du rein greffé vont se dégrader et des examens révéler la présence d’une tumeur sur celui-ci. En juin 2009, la patiente décédera.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)