Face à l'escalade de la violence contre les médecins, l'Ordre veut généraliser un système d'alerte

Par
Publié le 13/12/2018

Ces dernières semaines, deux généralistes ont été les cibles d'agressions ultra-violentes. À Romainville (Seine-Saint-Denis), un confrère a été passé à tabac et s'est fait voler sa montre par un patient qu'il avait refusé de prendre en consultation. À Marseille (Provence), un médecin a été agressé, séquestré et menacé avec des armes de guerre par des patients toxicomanes, qui l'ont forcé à rédiger des ordonnances pour du Subutex. Face à cette escalade de la violence, l'Ordre veut convaincre le ministère de l'Intérieur de relier des systèmes d'alerte dans les cabinets aux forces de police. Contacté par « Le Généraliste », le Dr Hervé Boissin, coordinateur de l'Observatoire de la sécurité de l'Ordre des médecins, en fait à nouveau la demande.

Plaque professionnelle vandalisée

Plaque professionnelle vandalisée
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le Généraliste : Deux médecins ont été victimes de graves agressions physiques à Romainville et à Marseille. Traduisent-elles un accroissement de la violence à l'égard du corps médical ?

Dr Hervé Boissin. Ces agressions sont le reflet d’une société qui est de plus en plus violente. Cela rejaillit aussi dans les cabinets. Vous mentionnez deux récentes agressions mais il y en a eu une autre à Paris, il y a environ un mois. Le confrère a eu le bras cassé et a dû être opéré.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)