Covid-19 et vulnérabilité : le Conseil d'État se prononce pour le retour aux anciens critères  Abonné

Par
Publié le 16/10/2020

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les pathologies et situations de santé particulières telles que l’obésité, les pathologies chroniques respiratoires susceptibles de décompenser ou encore le troisième trimestre de grossesse redeviennent officiellement des critères de vulnérabilité au Covid-19. Le 15 octobre 2020, le Conseil d’État s’est en effet prononcé en faveur d’un retour à la liste de 11 critères définie par décret le 5 mai dernier, qui permettait à de nombreux salariés de bénéficier d'un arrêt de travail ou d'une possibilité d’activité partielle sur la base d’un certificat d’isolement délivré par leur médecin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte