Certificats de virginité : les médecins passibles d'un an de prison et 15 000 euros d’amende  Abonné

Par
Publié le 06/10/2020
Image d'illustration.

Image d'illustration.
Crédit photo : GARO/PHANIE

1 an de prison et 15 000 euros d’amende. Telle est la sanction que pourraient encourir les médecins délivrant des certificats de virginité. Selon l'AFP, ces sanctions devraient être inscrites dans le projet de loi contre les séparatismes, voire au sein d’un « nouvel article » qui pourrait être « ajouté au code de la santé publique ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte