Dr Bernard Plédran*

« Ce jour-là, j’ai fait mon boulot consciencieusement »  Abonné

Publié le 22/03/2013

Quelle leçon avez-vous tiré de votre condamnation ?

Dr Bernard Piédran. Si le procès en première instance a été expédié, j’ai été surpris de ma condamnation en appel. Le juge d’instruction a voulu voir les choses par le petit bout de la lorgnette : en prenant en compte systématiquement les éléments qui pouvaient me faire plonger et en écartant les circonstances atténuantes. On a voulu faire de moi un bouc émissaire. Avant moi, trois permanenciers ont mal orienté les appels mais n’ont pas été inquiétés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte